Accueil >  Enseignement supérieur >  Présentation de l'enseignement supérieur

Présentation de l'enseignement supérieur

arrêter le défilement lancer le défilement
  • Les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles en 2017-201814.12.2017
    A la rentrée 2017, les effectifs en classes préparatoires aux grandes écoles (C.P.G.E.) restent stables à 86 500 étudiants. Ils augmentent de 0,3% dans la filière scientifique, qui concentre près des deux tiers des effectifs mais où les femmes constituent moins d’un tiers des inscrits. Ils diminuent dans la filière économique (-0,6%) et dans la filière littéraire (-0,4%)...
    Les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles en 2017-2018
  • Les étudiants en sections de technicien supérieur en 2017-201812.12.2017
    A la rentrée 2017, les effectifs en sections de technicien supérieur (S.T.S.) sont en légère baisse par rapport à l’an passé (-0,3 %) et atteignent 256 500 étudiants en formation initiale (hors apprentissage). Les établissements privés concentrent près d’un tiers des effectifs. Parmi les nouveaux entrants dans ces sections, la part des bacheliers professionnels est en nette hausse (+2,2 points) par rapport à la rentrée précédente...
    Les étudiants en sections de technicien supérieur en 2017-2018
  • Devenir des docteurs trois ans après : les indicateurs par discipline5.12.2017
    Leur doctorat obtenu, les docteurs s’orientent prioritairement vers l’enseignement supérieur et la recherche. D’autres opportunités de débouchés s’offrent en fonction des disciplines : R&D privée pour les sciences et leurs interactions, avocats pour les sciences juridiques, psychologues pour les sciences humaines, praticiens hospitaliers pour la biologie, médecine et santé. Les conditions d’emploi sont excellentes pour les diplômés de mathématiques, physique, sciences pour l’ingénieur, sciences et technologies de l’information et de la communication (TIC), sciences économiques et gestion, langues et littérature. Elles sont plus diffi ciles pour les docteurs en chimie, sciences du vivant, sciences de la terre et de l’univers, espace, philosophie et art, histoire et géographie. Pour ces derniers, quelques pistes se dégagent au travers de l’orientation vers le secteur privé ou l’international...
    Devenir des docteurs trois ans après : les indicateurs par discipline
  • Le taux d'insertion professionnelle des diplômés de master progresse, les conditions d'emploi sont stables5.12.2017
    En 2014, 109 000 étudiants ont été diplômés de master L.M.D. à l’université, 37 % ont poursuivi ou repris des études dans les 30 mois suivants. Parmi celles et ceux entrés dans la vie active, 91% occupent un emploi au 1er décembre 2016. L’augmentation des effectifs de diplômés de master s’accompagne d’une légère amélioration du taux d’insertion par rapport aux promotions précédentes. En revanche, les conditions d’emploi sont stables en moyenne mais varient fortement selon la spécialisation disciplinaire. Une partie des écarts observés sur les conditions d’emploi s’explique par des différences dans les types d’employeur...
    Le taux d'insertion professionnelle des diplômés de master progresse, les conditions d'emploi sont stables
  • Les bacheliers 2014, où en sont-ils à la rentrée 2015 ?21.11.2017
    Près de 78 % des bacheliers 2014 poursuivent des études dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2015, alors qu’ils étaient 80 % un an auparavant. Le taux de passage en 2e année est de 56 % : un peu plus de 40 % en licence et environ 75 % dans les principales filières sélectives. Un étudiant sur six redouble, tandis qu’un sur cinq se réoriente : la raison la plus souvent avancée est dans ce cas un désintérêt pour la formation d’entrée dans l’enseignement supérieur. Près d’un tiers des étudiants non poursuivants après le baccalauréat reprennent une formation à la rentrée suivante. En 2e année, les étudiants expriment une plus grande satisfaction qu’un an auparavant, en particulier ceux qui ont fait le choix de la réorientation...
    Les bacheliers 2014, où en sont-ils à la rentrée 2015 ?

Le système français d'enseignement supérieur

L'enseignement supérieur en France est délivré dans les établissements universitaires, écoles supérieures professionnelles, écoles d'ingénieurs et certaines formations se déroulent au sein des lycées.

Schéma de l'enseignement supérieur en France

Consulter le schéma de l'enseignement supérieur

Principales données de l'enseignement supérieur

Panorama des outils d'information et d'aide au pilotage que le minisitère met à la disposition du public, des usagers et des décideurs


Consulter la rubrique : "L'enseignement supérieur en chiffres"

Rentrée universitaire

La rentrée universitaire permet au ministre de présenter les objectifs de l'année à venir en matière d'enseignement supérieur

Étudiants devant Paris 7

Consulter les dossiers de presse de rentrée universitaire

Moyens alloués aux universités

La programmation pluriannuelle des moyens est mise en place par le ministère en concertation avec les conférences représentant les établissements

Étudiants en cours

Consulter la rubrique : "Les moyens alloués aux universités"

Structures de consultation du ministère

  • La Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs représente l'ensemble des directeurs des établissements, ou composantes d'établissements, publics et privés, habilités par la Commission des Titres d'ingénieur...
    3.07.2015
  • La Conférence des grandes écoles est une association de grandes écoles d'ingénieurs, de management et de haut enseignement, toutes reconnues par l'Etat.  Elle compte aussi parmi ses membres des entreprises, des associations d'anciens élèves et des organismes...
    3.07.2015
  • La Conférence des Présidents d'Université (C.P.U.) représente et défend les intérêts des établissements qu'elle regroupe : universités, instituts nationaux polytechniques, des écoles normales supérieures, grands établissements, pôles de recherche et d'enseignement supérieur...
    16.10.2013
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :