Accueil >  Enseignement supérieur >  Présentation de l'enseignement supérieur >  L'enseignement supérieur en chiffres

L'enseignement supérieur en chiffres

  • Publication annuelle de la  et de la SD-SIES, Repères et références statistiques R.E.R.S.) réunit en un seul volume toute l’information statistique disponible sur le système éducatif et de recherche français. Organisé en douze chapitres et 187 thématiques, R.E.R.S. apporte des éclairages nouveaux en fonction de l’actualité et des derniers résultats d’études...
    24.08.2017
  • Cette note de synthèse présente les principaux résultats sur le parcours et la réussite des étudiants de master et sur les passages de licence générale en master. Elle fait suite à la Note Flash n°18 de novembre 2017 sur le parcours et la réussite en licence et en PACES. Sont parallèlement diffusées des données détaillées par discipline et série de baccalauréat ainsi que des indicateurs déclinés par université...
    1.02.2018
  • Lors des procédures d’orientation, quatre lycéens sur dix font le choix de l’université (hors I.U.T.) comme premier voeu sur le portail d’admission post-bac, antérieur à la mise en place de ParcourSup. Les filières courtes, S.T.S. et I.U.T., sont aussi très prisées, demandées, par environ 45 % des lycéens. Les voeux exprimés dépendent en partie de l’offre de formation locale, de la série du baccalauréat et du niveau scolaire de l’élève, ce qui induit des variations entre académies. Un peu plus du quart des néo-bacheliers émet prioritairement un souhait de poursuite d’études hors de son académie d’origine. Ces voeux de mobilité sont très importants chez les lycéens résidant dans les départements et régions d’outremer et la Corse, mais aussi dans les académies limitrophes de Paris. Inversement, les trois académies de la région parisienne, mais aussi celles de Lyon et de Limoges, se distinguent par leur forte attractivité...
    24.01.2018
  • En 2016-2017, 1 623 500 étudiants sont inscrits dans les universités de France métropolitaine et des DOM. Ils étaient 1 593 200 en 2015-2016. Les effectifs augmentent de 1,9 %. En particulier, les effectifs sont en hausse en cursus licence (+ 2,8 %) et en cursus master (+ 0,8 %), mais diminuent en cursus doctorat (- 2,3 %). Le nombre de nouveaux bacheliers s’inscrivant à l’université continue à croître (+ 3,1 %) mais les inscriptions parallèles des étudiants de C.P.G.E. expliquent plus de la moitié de cette hausse, qui s’élève à + 1,8 % sans ces inscriptions. Le nombre d’étudiants est également en légère hausse dans les I.U.T. (+0,3 %). Les bacheliers généraux sont toujours plus nombreux dans les disciplines générales (+3,8 % hors inscriptions en C.P.G.E.), le nombre de nouveaux bacheliers technologiques augmente en I.U.T. (+1,8 %) et les bacheliers professionnels se dirigent nettement moins vers l’université (-2,7 %). La part des étudiants étrangers à l’université est stable : ils représentent 14,2 % des inscriptions...
    8.01.2018
  • Les inscriptions d’étudiants dans l’enseignement supérieur en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer ont atteint 2 609 700 en 2016-2017. Leur nombre a fortement progressé par rapport à l’année précédente (+ 2,3 %, soit 58 900 inscriptions de plus). La hausse est en partie liée à un accroissement des doubles inscriptions des étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles à l’université : hors ces doubles inscriptions, l’augmentation globale est de 1,8 % sur un an (+ 44 800 inscriptions). En 5 ans, l’enseignement supérieur a accueilli 225 000 étudiants supplémentaires. L’augmentation des effectifs est élevée pour les formations d’ingénieur ainsi que les écoles de commerce, gestion et comptabilité. Les formations courtes (en instituts universitaires de technologie et sections de techniciens supérieurs) et les classes préparatoires aux grandes écoles enregistrent une légère hausse de leurs effectifs. En 2016-2017, les inscriptions augmentent dans toutes les académies sauf à Aix-Marseille, en Martinique et en Guadeloupe. L’enseignement privé rassemble 18,2 % des étudiants...
    29.12.2017
  • A la rentrée 2017, les effectifs en classes préparatoires aux grandes écoles (C.P.G.E.) restent stables à 86 500 étudiants. Ils augmentent de 0,3% dans la filière scientifique, qui concentre près des deux tiers des effectifs mais où les femmes constituent moins d’un tiers des inscrits. Ils diminuent dans la filière économique (-0,6%) et dans la filière littéraire (-0,4%)...
    14.12.2017
  • A la rentrée 2017, les effectifs en sections de technicien supérieur (S.T.S.) sont en légère baisse par rapport à l’an passé (-0,3 %) et atteignent 256 500 étudiants en formation initiale (hors apprentissage). Les établissements privés concentrent près d’un tiers des effectifs. Parmi les nouveaux entrants dans ces sections, la part des bacheliers professionnels est en nette hausse (+2,2 points) par rapport à la rentrée précédente...
    12.12.2017
  • Leur doctorat obtenu, les docteurs s’orientent prioritairement vers l’enseignement supérieur et la recherche. D’autres opportunités de débouchés s’offrent en fonction des disciplines : R&D privée pour les sciences et leurs interactions, avocats pour les sciences juridiques, psychologues pour les sciences humaines, praticiens hospitaliers pour la biologie, médecine et santé. Les conditions d’emploi sont excellentes pour les diplômés de mathématiques, physique, sciences pour l’ingénieur, sciences et technologies de l’information et de la communication (TIC), sciences économiques et gestion, langues et littérature. Elles sont plus diffi ciles pour les docteurs en chimie, sciences du vivant, sciences de la terre et de l’univers, espace, philosophie et art, histoire et géographie. Pour ces derniers, quelques pistes se dégagent au travers de l’orientation vers le secteur privé ou l’international...
    5.12.2017
  • En 2014, 109 000 étudiants ont été diplômés de master L.M.D. à l’université, 37 % ont poursuivi ou repris des études dans les 30 mois suivants. Parmi celles et ceux entrés dans la vie active, 91% occupent un emploi au 1er décembre 2016. L’augmentation des effectifs de diplômés de master s’accompagne d’une légère amélioration du taux d’insertion par rapport aux promotions précédentes. En revanche, les conditions d’emploi sont stables en moyenne mais varient fortement selon la spécialisation disciplinaire. Une partie des écarts observés sur les conditions d’emploi s’explique par des différences dans les types d’employeur...
    5.12.2017
  • En 2014, 47 000 étudiants ont été diplômés de D.U.T. au sein des universités, 88 % ont poursuivi ou repris des études dans les 30 mois suivants. Parmi celles et ceux entrés dans la vie active, 9 sur 10 sont en emploi au 1er décembre 2016. Si le taux d’insertion est stable par rapport à la promotion des diplômés 2013, les conditions dans l’emploi se sont un peu améliorées, en particulier le taux d’emploi de niveau cadre ou professions intermédiaires. Toutefois, les conditions d’emploi demeurent fortement dépendantes du domaine disciplinaire d’obtention du D.U.T. puisque de fortes disparités sont observées selon les indicateurs...
    5.12.2017

Consulter tous les chiffres

  • Historique des chiffres de l'enseignement supérieur
  • Chiffres de la recherche

Rubrique Statistiques et analyses

Plateforme Open data ESR

Logo plateforme datas du M.E.S.R.

data.enseignementsup-recherche.gouv.fr est un espace de consultation permettant :

  • de naviguer dans les jeux de données (au moyen de filtres ou de cartes)
  • d'accéder aux éléments de documentation associés
  • d'extraire sous différents formats tout ou partie des jeux de données explorés
  •  d'accéder dynamiquement aux données via un programme intégré à des applications tierces (API)

Accéder à la plateforme de mise à disposition de données du ministère sous licence ouverte

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :