Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Maths, physique, nanosciences, STIC, IA

Maths, physique, nanosciences, STIC, IA

Frédérique Vidal félicite Thomas Ebbesen, médaille d'or 2019 du CNRS

Thomas Ebbesen, médaille d'or 2019 du CNRS© C. SCHRÖDER/UNISTRA

Frédérique Vidal adresse ses plus chaleureuses félicitations au physico-chimiste franco-norvégien Thomas Ebbesen, lauréat de la médaille d'or 2019 du C.N.R.S. l'une des plus hautes distinctions scientifiques françaises qui met à l'honneur chaque année l'ensemble des travaux d'une ou plusieurs personnalités scientifiques ayant contribué de manière exceptionnelle au dynamisme et au rayonnement de la recherche française.

Communiqué - Publication : 4.07.2019
Frédérique Vidal

Diplômé du Oberlin College (États-Unis) et de l'université Pierre et Marie Curie, Thomas Ebbesen est titulaire d'un doctorat en photochimie physique. Après une carrière au sein des laboratoires NEC à Tsukuba puis Princeton, il rejoint Jean-Marie Lehn en 1996 à l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS) à Strasbourg, dont il prend la direction en 2005, et devient également professeur à l'université de Strasbourg, En 2005, il prend la suite de Jean-Marie Lehn à la direction de l'ISISusqu'en 2012. Thomas Ebbesen est aujourd'hui directeur du Centre international de recherche en chimie (ICFRC) et, depuis 2012, directeur de l'Institut d'études avancées de l'université de Strasbourg (USIAS).

Les travaux de Thomas Ebbesen en nanosciences couvrent des domaines interdisciplinaires comme les sciences des matériaux carbonés, les nanotubes, l'optique, la nano-photonique et la chimie moléculaire. Ses découvertes fondamentales dans le domaine des nanosciences ont notamment permis grandes avancées technologiques en optoélectronique, pour les communications optiques et les biocapteurs, exploitées dans les meilleurs laboratoires français de photonique afin de transformer ces « pépites » fondamentales en composants et en innovations.

Sur les traces de la nanoélectronique, la nano photonique ouvre des perspectives immenses dans les domaines des télécommunications optiques (fibres optiques), des capteurs, des microscopies en champs proches. Les physiciens ont ainsi pu guider la lumière avec des nanostructures artificielles ordonnées, déjà utilisées dans des composants opto-électroniques. Thomas Ebbesen recevra son prix le 24 octobre prochain à Paris au cours d'une cérémonie dédiée aux 80 ans du C.N.R.S..

Frédérique Vidal a déclaré: « Qu'il s'agisse de ses travaux sur les nanotubes de carbone, de la démonstration de la transmission extraordinaire de la lumière, ou de ses travaux plus récents sur le couplage fort lumière-matière qui ouvre une nouvelle voie de contrôle des réactions chimiques, Thomas Ebbesen est un pionnier. Il démontre avec une grande élégance comment la compréhension profonde des phénomènes physiques associée à la curiosité et la créativité permet de générer des champs de recherche fondamentale entièrement nouveaux, qui font école et recèlent un potentiel d'innovation exceptionnel ».

Publication : 4.07.2019

Contact presse

Retour haut de page