Enseignement supérieur

Développement du service civique dans l'enseignement supérieur

étudiants

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et Yannick Blanc, président de l'Agence du Service Civique, ont réuni aujourd'hui le Comité de pilotage du service civique dans l'enseignement supérieur.

Communiqué - 1ère publication : 11.07.2018 - Mise à jour : 12.07.2018

Ensemble, ils se félicitent de la nouvelle dynamique engagée pour le développement du service civique dans l'enseignement supérieur : 69 établissements accueilleront des missions de service civique à la rentrée, contre 45 en 2017. Les ministres se sont engagés à poursuivre cet engagement, afin de répondre à une demande croissante de la part, et au service, des étudiants.

Une première étape a été franchie en 2015, lorsque le service civique a été pleinement intégré dans le cursus étudiant au travers des années de césure, un nouveau pallier a été franchi dans le cadre de la loi sur l'orientation et la réussite des étudiants :

  • Le développement de l'orientation par les pairs : le service civique permet à des "étudiants ambassadeurs" d'aller à la rencontre des lycéens pour leur apporter un regard différent sur l'orientation et l'enseignement supérieur.
  • La facilitation de l'inclusion des étudiants en situation de handicap : le service civique pour accompagner les étudiants handicapés tout au long de leur cursus. 

Après la mise en place de ces deux missions cette année, le Gouvernement a fixé de nouveaux objectifs : en 2019, 2 000 étudiants seront volontaires en service civique dans une mission relative au handicap et 3 000 étudiants s'engageront dans une mission sur l'orientation active.

1ère publication : 11.07.2018 - Mise à jour : 12.07.2018
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :