Accueil >  Stratégie >  Stratégie transversale >  Climat et développement durable

Climat et développement durable

Make our planet great again entre dans une nouvelle phase

Make Our Planet Great Again

L’appel lancé par le Président de la République, Emmanuel Macron, à destination des scientifiques, ingénieurs, entrepreneurs et des citoyens engagés sur la lutte contre le changement climatique, entre dans une nouvelle phase.

Communiqué - 17.07.2017

L’Allemagne souhaite s’associer à l’initiative

A l’occasion du Conseil des ministres franco-allemands, qui s’est tenu le 13 juillet au Palais de l’Elysée, l’Allemagne a confirmé sa volonté de se joindre à l’initiative en mettant en place un appel coordonné avec l’initiative française. Le programme allemand sera dévoilé dans les prochaines semaines. La France et l’Allemagne mettront en place une animation conjointe de la communauté des lauréats.

Le CNRS contacte les candidats

En un mois et demi, ce sont plus de 4 500 messages qui ont été postés sur la plateforme Make our Planet Great Again, par des étudiants et des chercheurs, d’horizons différents (USA, Mexique, Grande-Bretagne, Australie, Inde...). Outre les témoignages de soutien à l’initiative, plus de 1 000 personnes ont d’ores et déjà confirmé leur volonté de collaborer avec des équipes françaises, ou de venir en France pour un doctorat ou y mener des recherches, dont 154 pour un séjour de plusieurs années.

Le Programme prioritaire de recherche sur la lutte contre le changement climatique mis en place, par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Louis Schweitzer, Commissaire général à l’investissement entre donc désormais dans une nouvelle phase.

Les chercheurs candidats qui se sont fait connaître sur le site makeourplanetgreatagain.fr sont depuis aujourd’hui contactés par le CNRS chargés de piloter ce programme scientifique pour le compte de l’ensemble de la communauté scientifique nationale.

La sélection des candidats se fera en deux temps. Les meilleurs candidats seront retenus d’ici début septembre sur la base de leurs références scientifiques par le CNRS.

Ces candidats prépareront ensuite d’ici à fin octobre un projet avec un laboratoire d’accueil français qui s’engagera à soutenir le projet à hauteur des moyens apportés par les fonds du Programme prioritaire de recherche. Ce projet devra s’insérer dans l’effort de recherche national. L’Agence nationale pour la Recherche sera chargée de l’évaluation finale du projet.

Publication : 17.07.2017
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :