Seconde phase d'Admission Post Bac

APB DP

La seconde phase de résultats d’Admission Post-Bac (A.P.B.) a été lancée aujourd’hui à 14h sur le site d'Admision Post Bac. Les bacheliers sont invités à se prononcer sur les admissions proposées jusqu’au 1er juillet à 14h. La troisième phase d’admission aura lieu le 14 juillet.

Communiqué - 29.06.2017
Frédérique Vidal

Lors du premier tour d’A.P.B., 652 980 candidats avaient eu une proposition, dont 400 861 sur leur premier vœu (soit plus de 61 % des propositions). Le cursus Licence (y compris PACES) restait la filière la plus demandée en premier vœu, par 39,1 % des candidats et 4 mentions de licences ont recueilli 50 % des demandes : PACES (17 %), droit (14 %), S.T.A.P.S. (11 %), psychologie (7 %).

Un dialogue de gestion a été lancé dès le 24 mai à la demande de la ministre Frédérique Vidal en lien avec les présidents d’Universités. Il a permis de faire baisser le nombre de filières en tension concernées par le tirage au sort. Elles étaient au nombre de 320 le 24 mai, puis de 169 au 8 juin.

En parallèle, a été mise en place une cellule nationale de suivi des admissions post-bac afin de coordonner la poursuite de ce dialogue. Le travail de cette cellule a permis de trouver d’ores et déjà une solution pour 54 filières. Au 26 juin, le nombre de filières en tension a donc diminué pour s’établir à 115. Parmi ces 115 formations, on compte 19 formations « pastilles vertes », soit 36 de moins que lors de la première phase, où il y en avait 55.

Conformément aux engagements pris par la ministre, tous les candidats ayant placé en vœu 1 absolu de secteur la PACES en Ile-de-France se sont vus proposer une place. La filière PACES ne fait donc plus partie des formations en tension au niveau national.  

21 académies accueillent une ou plusieurs filières en tension. C’est l’Ile-de-France qui concentre le plus de filières en tension, avec 51 formations (soit 44 % de ces formations).

La filière S.T.A.P.S. correspond à 42 de ces 115 formations (soit 36,5 % du total). Les autres mentions le plus fréquemment concernées sont les Sciences de l'éducation (12 formations), les Arts du spectacle (6 formations), Psychologie (4 formations), Droit (4 formations), Information et communication (4 formations).

La ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et l’Innovation, Frédérique VIDAL, salue la mobilisation des rectorats et des équipes universitaires qui a permis de réduire le nombre de filières en tension pour le second tour d’A.P.B.. Ce travail va se poursuivre tout au long des jours et semaines qui viennent, afin de limiter au maximum les effets du classement aléatoire pour la rentrée 2017. Elle réaffirme son engagement de mettre fin au classement aléatoire, qui n’est ni juste ni souhaitable, pour la rentrée 2018.


Publication : 29.06.2017