Simplification de l'enseignement supérieur et de la recherche

Evaluation des plans de simplification de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Choix du laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques de Paris (LIEPP)
[archive]
20 mesures de simplication - décembre 2016© Nicolas Vial

Un chercheur du laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques (le "LIEPP" de l'Institut d'Etudes politiques de Paris) procédera à l'évaluation des deux plans de simplification lancés en 2016 par Thierry Mandon, secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche.

Communiqué - 20.03.2017
Thierry Mandon

Il a été choisi par un jury présidé par Jean-Richard Cytermann, chef du service de l'I.G.A.E.N.R., parmi cinq candidats issus de Paris Est/Marne la Vallée, Paris 1, l'Université Littoral Côte d'Opale et l'Université de Lorraine.

L'appel à projets avait été lancé le 14 décembre 2016 dans le cadre d'une allocation de recherche post-doctorale d'un montant de 50 000 euros annuel, au profit de jeunes chercheurs pour une durée de deux ans.

L'objectif est d'analyser l'impact des deux plans de simplification lancés par Thierry Mandon le 28 avril et le 7 décembre 2016 et qui ont abouti à l'adoption de 70 mesures de simplification au profit de l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Les unes sont destinées à simplifier la vie des étudiants, qu'il s'agisse du développement des démarches dématérialisées pour les demandes de bourses, les inscriptions dans les établissements, l'obtention de copies de diplômes ou encore l'accès facilité aux services sociaux ou au statut d'étudiant-entrepreneur pour ne citer que quelques exemples.

Plusieurs mesures ont également été décidées pour réduire les tâches administratives des chercheurs : allègement des dossiers A.N.R., gestion simplifiée de la propriété intellectuelle, développement de ScanR pour une meilleure connaissance des travaux déjà existants.

D'autres ont pour objectif de faciliter la carrière des personnels, enseignants et enseignants-chercheurs : mouvement académique commun pour les adjoints techniques de recherche et de formation (A.T.R.F.), assouplissement des possibilités d'enseignement pour les doctorants contractuels, dématérialisation de nombreuses mesures de gestion des ressources humaines...

Enfin, le dernier but recherché était de rendre plus fluide la gestion des établissements : passage des COMUE aux responsabilités compétences élargies (R.C.E.), procédure unique d'évaluation et d'accréditation de l'offre de formation ... 

L'impact de ces 70 mesures se fera sentir dès 2017 et devrait s'accroître dans les mois et années qui viennent pour un fonctionnement simplifié de l'enseignement supérieur et de la recherche. C'est ce que devra apprécier et quantifier cette évaluation.

 

1ère publication : 20.03.2017 - Mise à jour : 22.03.2017
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :